[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Avec un schéma simple et visuel, il permet de visualiser les Intrants (Inputs) et les Extrants (Outputs) du process que nous souhaitons étudier.

Introduction 

Le SIPOC est une approche processus permettant de traduire les attentes du client (les CTQ) en spécifications du process (Input et Output). Il donne une vue globale du processus à améliorer et clarifie le périmètre d’étude.

Le terme SIPOC signifie :

  • Supplier : tous les fournisseurs internes et externes du process.
  • Input : tous les inputs du process.
  • Process : un bloc représentant le process et le décrit de manière substantielle par 4 à 8 étapes maximum.
  • Output : toutes les sorties du process qu’elles soient pour les clients internes et externes.
  • Customer : tous les clients internes et externes du process

Les étapes de construction

  1. Identifier le process dans sa globalité : 1 bloc pour tout le process.
  2. Découper le process en quelques grandes étapes principales.
  3. Répertorier les groupes de clients et les prioriser.
  4. Pour chacun des groupes, lister les CTQ.
  5. Définir les Output : ce que reçoivent les clients.
  6. Définir les Inputs et indiquer s’ils sont Contrôlable, Standard et Bruit.
  7. Hiérarchiser les Input et les Output.
  8. Vérifier la cartographie : discuter en groupe du schéma obtenu et valider avec le Sponsor que le périmètre du projet est le bon.

Au final, nous obtenons un schéma, permettant d’avoir une vue globale de notre sujet d’étude.

Contrôlable, Standard et Bruit

Chaque Input peut être considéré comme étant contrôlables (C), standard (S) bruit (B) :

  • Bruit : vous ne pouvez pas forcément avoir d’influence sur lui. Par exemple, la productivité des maçons est liée au temps qu’il fait (pluie, neige, chaleur…). Hors, ce paramètre n’est pas contrôlable ou seulement dans des limites (commencer un chantier au printemps plutôt qu’en hiver…).
  • Contrôlable : on peut aisément le faire varier. Néanmoins, à ce jour, il n’est pas encore aisément connu de tous et ne fait pas partie des standards opérationnels.
  • Standard : c’est un Input ou Output contrôlable qui fait partie des standards de travail. Il est facile à contrôler et doit déjà avoir une documentation complète.

Pour chaque Input, on doit donc se poser les questions suivantes :

ContrôlableBruitStandard
Comment est-il monitoré ?

Qu’elle est la fréquence de vérification ?

Quelle cohérence a-t-il ?

Est-ce qu’il a une valeur optimale connue ?

Quelle est sa variation autour de la valeur cible ?
Qu’elle est t’il ?

Est-il vraiment impossible de le contrôler ?

Qu’elle est la robustesse du système ?
Existe t'il ?

Est-il connu ?

Est-il compris ?

Est-il suivi ?

Est-il audit ?

Y-a-t'il une certification opérateur

Source

C. Gygi, B. Williams, S. R. Covey (2012) – Six Sigma for dummies
B. Clément (2006) – Comment faire un diagramme SIPOC
F. Soleimannejed (2004) – 6 Sigma, basics steps & implementation
C. Frechet (2005) – Mettre en œuvre le 6 Sigma

Share This