[Total : 1    Moyenne : 2/5]

Outil du Jidoka, le JKK est un processus de pensée pour mettre en avant l’implication et la responsabilisation de tous dans la qualité et l’amélioration.

Introduction

Le Ji Kotei Kanketsu est un terme Japonais signifiant « construire la qualité avec implication ». C’est un système de pensée qui vise à avoir une approche permanente pour délivrer la meilleure qualité, utiliser les méthodes et outils les plus appropriés, et à activement améliorer son travail.

Introduit dans toute l’entreprise à tous les niveaux, le JKK met en avant l’implication et la responsabilisation de tous dans le travail. Dans le principe du JKK, chaque étape de travail ne doit pas recevoir de non qualité, ne doit pas en créer, et ne doit pas la faire suivre.

Le processus de pensée

Le processus JKK repose sur 6 questions. Chacune vise à se poser une question sur la manière dont on effectue le travail :

  1. Connaissez-vous votre client, ces besoins et ce qu’il attend ?
  2. Pouvez-vous visualiser le travail et les différentes séquences ?
  3. Avez-vous les informations et les outils pour effectuer correctement le travail ?
  4. Pouvez-vous évaluer les bonnes et les mauvaises conditions de travail ?
  5. Avez-vous l’autorité pour arrêter le travail si vous n’avez pas les bonnes conditions ?
  6. Pouvez-vous documenter le processus pour les autres membres de l’équipe ?

Le Jikotei Kanketsu promet l’implication et la confiance dans le travail. Ce processus doit pouvoir être utilisé pour former le personnel et mettre en place la qualité dans toutes les phases de travail.

Source

University of Toyota (2009) – Toyota Tech

T. McCann – Jikotei Kanketsu, JKK Simple model of disciplined feed back in the system

http://toyota.eu/sustainability/social_performance/employees/Pages/Learning_Development.aspx

Share This