[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le Cross-Dock, littéralement “quai croisé“, est un lieu situé entre les fournisseurs et le client.

Introduction

Le Cross-Dock, littéralement “quai croisé“, est un lieu situé entre les fournisseurs et le client. C’est un principe créé dans les années 1980 par Wal-Mart au Etats-Unis1, puis très largement repris par le secteur automobile. Soumis à des problématiques de péremption de produits, ils développèrent ce concept à une époque où les temps de stockage étaient très importants.

Ce lieu a pour enjeu de différencier les flux fournisseurs du flux client. Autrement dit, de réorganiser les différents produits venant des différents fournisseurs, dans la séquence et le délai voulu par le client. L’intérêt d’un tel système est multiple :

  • On augmente le nombre de livraison (même concept que le Milkrun).
  • On réduit les stocks.
  • On séquence et on lisse les approvisionnements.

Ce système est principalement utilisé pour les marchandises périssables. Sur son principe, le Cross-Dock n’est pas une zone de stockage. Il permet uniquement une redistribution des marchandises et ainsi de  réduire les coûts et les délai de livraison. Néanmoins, il faut avoir une très bonne maîtrise des flux amont et mis en place un flux synchronisé entre : le client, le transporteur, le Cross-Dock et le fournisseur.

Le principe

Des camions plein de marchandises arrivent au Cross-Dock dans un certain ordre. Ceux-ci sont déchargés et les marchandises sont redistribuées selon les commandes clients. On retrouve 3 types de Cross-Dock2 :

  • Les marchandises arrivent avec déjà l’étiquette d’expédition du client. Il s’agit de faire un simple passage de quai, aucune tâche de préparation n’est nécessaire.
  • Les marchandises arrivent en « vrac », le personnel du Cross-Dock doit procéder au tri et effectuer l’étiquetage du client.
  • Les marchandises arrivent mais sont de deux natures : l’une est de type Cross-Dock et sera traitée selon l’une des deux méthodes précédentes. L’autre partie de la commande est stockée sur la plateforme et n’est donc pas dans le « flux » du Cross-Dock.

Le but étant de séparer le flux amont du flux aval du flux aval et d’avoir une livraison au plus juste. On note que la marchandise ne fait que transiter par les Cross-Dock, elle n’y reste qu’au maximum 24hr.

Source

1 – R. Ray (2010) – Supply Chain Management for retailling

2 – M. Roux, G. Fleury (2012) – Pilotez votre plateforme logistique

R. V. Altekar (2005) – Supply Chain Management, concepts and cases

J. Shah (2009) – Supply Chain management, text and cases

Share This