[Total : 1    Moyenne : 5/5]

En fonction du secteur d’activité et de notre positionnement, différentes stratégies de flux tirés sont possibles.

Make To Stock (MTS)

Fabriquer pour stocker consiste à produire en fonction d’un prévisionnel de ventes. Les produits ne sont pas encore vendus ou commandés, mais serviront uniquement à faire du stock pour une mise à disposition immédiate.

Ce sont généralement des produits ayant peu de diversité où la demande est importante et prévisible (constante ou saisonnale). Nous retrouvons par exemple les produits de biens de consommations de type conserve, lessive…

Cela peut être aussi un stock réglementaire. C’est le cas du secteur pharmaceutique où il faut garantir minima X mois de stock et garantir ainsi la disponibilité pour le patient.

  • Avantage : Pas d’attente client pour obtenir le produit.
  • Inconvénient : Coût de stockage important, possibilité que le stock ne se vende pas, risque que le produit soit obsolète au moment de la vente.

Assembly To Order (ATO)

Assembler à la commande consiste à assembler le produit final à la demande du client. Les composants et sous-ensembles sont produits en fonction d’un prévisionnel.

Cette stratégie permet à l’entreprise de proposer des produits personnalisables, comprenant de nombreuses options, tout en limitant les niveaux de stocks. Par exemple, nous retrouvons l’automobile qui permet, à partir d’un catalogue d’options, au client d’avoir un produit se rapprochant au plus près de sa demande tout en limitant le coût. Le fabriquant n’a plus qu’à stocker des sous-ensembles finis pour fabriquer le produit final.

  • Avantage : produit personnalisable, peu de stock.
  • Inconvénient : nécessite un lead time d’assemblage final faible pour répondre suffisamment rapidement à la demande.

Make To Order (MTO)

Produire à la commande consiste à produire seulement à partir du moment où une commande ferme a été passée.

Cette configuration s’adapte pour des produits sur-mesure. C’est le cas par de la fabrication de cadre de vélo sur-mesure, ou l’ensemble des tubes sont standards, mais leurs découpes et leurs assemblages ne peuvent se faire qu’à la commande du client.

  • Avantage : limite le stock à celui des matières premières.
  • Inconvénient : les stocks de matières premières doivent être réapprovisionnés en fonction de l’historique des commandes qui par conséquent doit être suffisamment fiable. Nécessité d’avoir un lead time inférieur à celui de la demande du marché.

Engineering To Order (ETO)

Concevoir à la commande est l’ultime pas du flux tiré. Nous sommes dans le cas le plus extrême du sur-mesure, où on conçoit et on produit uniquement en fonction de la demande client.

On retrouve ce type de production le plus souvent dans secteur du luxe où l’on va produire des exemplaires uniques de vêtement, bijoux…

Tableau récapitulatif

Make To Stock

Assemble To Order

Make To Order

Engineering To Order

Niveau de personnalisation

0

+

++

+++

Coût du stock

€€€

€€

0

Disponibilité client

+++

++

+

0

Source

R. Le Moigne (2013) – Supply Chain Management

Y. Pimor, M. Fender (2013) – Logistique et supply chain

H. Stadtler, C. Kilger (2008) – Suplly Chain management and advanced planning

Share This