[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le supermarché est une zone de stockage dans laquelle le personnel se sert pour produire. Il y trouve les pièces dont il a besoin, au moment où il en a besoin et à la quantité souhaitée.

Introduction

Le supermarché est une zone de stockage dans laquelle le personnel se sert pour produire. Il y trouve les pièces dont il a besoin, au moment où il en a besoin et à la quantité souhaitée. La mise en place d’un supermarché permet de fluidifier le flux et est nécessaire dans 3 cas :

  • 2 processus l’un à la suite de l’autre ont des cadences différentes. On mettra un supermarché pour faciliter la régulation.
  • Un processus dessert plusieurs autres processus. On mettra un supermarché permettant au processus aval de se servir librement des produits sans avoir à gérer des priorités avec les autres postes.
  • De part différentes contraintes (distance…), deux processus qui se suivent ne peuvent être servis en pièce-à-pièce mais lot par lot. On mettra un supermarché pour constituer ces lots.

Principe

Le supermarché appartient au processus amont, celui qui le remplit. Il ajuste ses livraisons en fonction de la consommation et des règles de fonctionnement (Kanban, complément périodique, management visuel….). Son fonctionnement est le suivant :

  1. Le poste amont produit
  2. Au fur et à mesure et en fonction des « commandes », il remplit le supermarché
  3. Le poste aval consomme des pièces librement en se servant dans le supermarché 

Les règles de conception

  • Les références de pièces sont sur des emplacements fixes.
  • L’accès pour les prendre est simple et ne nécessite pas d’aide à la manutention. Cela implique des hauteurs à taille humaine et des contenants respectant les règles ergonomiques de transports.
  • Le supermarché est installé au plus proche du point de consommation.
  • Il doit être conçu de manière visuelle : les emplacements, les niveau mini et maxi de stockage, et les niveaux de consommation sont visibles d’un coup d’œil.
  • Il doit permettre de garantir le FIFO.
  • Le dimensionnement prévoit 20% de réserve de capacité pour permettre les évolutions des besoins clients.

Les typologies de supermarchés

Les stockages dynamiques

Ce sont des « étagères » sur lesquelles on vient positionner les bacs de pièces. On remplit d’un côté, puis on consomme de l’autre. C’est la solution optimale pour des petites pièces où l’on consomme boite par boite.

Spécifiquement, on les concevra avec les éléments suivants :

  • Ils sont montés sur roulette pour faciliter le réaménagement des zones.
  • Chaque « rayon » est légèrement en pente et conçu avec des rails à rouleau pour utiliser une énergie gratuite, la gravité

Les stockages à plat

Au sol, des rails guides sont fixés. Sur ces rails, circulent des chariots à roulettes sur lesquels on superpose des caisses de pièces.

Ce système est particulièrement utilisé lorsque les consommations sont importantes et que nous avons un Mizusumashi qui prend plusieurs chariots pour livrer les postes.

Source

J. Womack, D. T. Jones (2003) – Système Lean

J. Gramdi (2013) – La boucle vertueuse de l’Excellence

Share This