[Total : 0    Moyenne : 0/5]
L’analyse de décision et comme son nom l’indique une méthode utilisée pour structurer la démarche de prise de décision.

Introduction

L’analyse de décision utilisée pour structurer la démarche de prise de décision. Elle permet de clarifier l’objectif, d’évaluer les risques et bénéfices pour faire le meilleur choix.

Etape 1 – Définition de la décision

On défini le cadre de la prise de décision. On va décrire le contexte et indiquer la décision que nous allons devoir prendre.

Etape 2 – Définir les objectifs

Seconde étape, on liste les objectifs de cette prise de décision. On les priorise selon 2 classes :

  • Les attentes nécessaires : ce sont les objectifs que nous devons obligatoirement atteindre.
  • Les attentes opérationnelles : ce sont les objectifs liés à la situation que nous souhaiterions avoir de préférence mais que l’on ne peut considérer comme obligatoire. On leur donnera à toute un « poids » de priorisation.

 

Enfin, on indique les contraintes de notre système : ce sont les éléments pour lesquels nous ne pourrons rien faire, car dû principalement à une législation ou à des moyens que nous n’avons pas.

Etape 3 – Lister les alternatives

Nous sommes ici dans une phase de créativité. On génère autant d’alternatives que possible, même si celles-ci peuvent être improbables voir infaisables.

Etape 4 – Tester les alternatives

On teste ensuite l’ensemble des alternatives vis-à-vis des objectifs attendus de cette prise de décision. On va éliminer les alternatives qui ne répondent pas aux objectifs requis nécessaires. Puis, on va faire l’évaluation en confrontant par rapports aux objectifs opérationnels. Ils seront évalués via une échelle de 1 à 10.

Exemple :

Poids

Alternative 1

Score 1

Alternative 2

Score 2

Alternative 3

Score 3

Attente 1

6

4

24

8

48

1

6

Attente 2

2

7

14

3

6

3

6

Attente 3

8

7

56

2

16

8

64

Attente 4

4

2

8

7

28

8

32

102

98

108

Scorer les alternatives vis-à-vis des objectifs un par un via une échelle de 1 à 10.

Identifier le score final en multipliant le poids de chaque objectif par le score.

Etape 5 – Prendre la décision

Dernière étape, on prends les 2 – 3 alternatives ayant le score précédent le plus important, puis identifier les problèmes potentiels ou les effets négatifs de chacune d’elle. On construit un tableau comme celui-ci pour chacune des alternatives sélectionnées :

Effet indésirable

Probabilité

Importance

Score

A

3

9

27

B

7

4

28

C

7

3

21

76

Ensuite, on calcule un ratio en divisant le score obtenu des effets indésirables par le score obtenu dans l’étape 4. Par essence, on choisira l’alternative ayant le score le plus petit, puisque c’est celui-ci qui propose le plus d’atout pour le moins d’effets néfastes.

En reprenant notre exemple, le ratio de décision pour l’alternative 1 est donc  de 76 / 102 = 0,745. Ce ratio sera comparé aux autres.

Une fois la décision prise, la méthode demande à proposer un plan pour minimiser les effets indésirables identifiés.

Source

C. H. Kepner, B. B. Tregoe (1980) – Le manager rationnel : méthodes d’analyse de problèmes et de prise de décision

C. H. Kepner, B. B. Tregoe (1981) – The new rational manager

J. Kosina (2004) – Quality improvement methods for identification and solving of large and complex problems

Share This