[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Il existe toute une kyrielle d’indicateur de maintenance, que l’on utilisera en fonction de la maturité de notre entreprise. Le plus généralement, on en utilisera que 3 ou 4.

Introduction

Il existe toute une kyrielle d’indicateur de maintenance, pour la plupart le sigle commençant par MT (initiale de Mean Time, littéralement « temps moyen » en anglais). Au même titre que le terme TPM est d’origine anglo-saxonne, toute la néologie de la TPM est anglo-saxonne1. Dans cette panoplie de termes nous retrouvons les exemples suivant :

  • MTBD : Mean Time Between Defects, temps moyen entre défauts
  • MTBE : Mean Time Between Errors, temps moyen entre erreurs
  • MTBF : Mean Time Before Failure, temps moyen avant défaillance
  • MTBF : Mean Time Between Failures, temps moyen entre deux pannes
  • MTBM : Mean Time Between Maintenances, durée moyenne entre maintenances
  • MTBO : Mean Time Between Overhauls, temps moyen entre révisions
  • MTBR : Mean Time Between Removals, temps moyen entre déposes
  • MTTF : Mean Time To Failure, temps moyen jusqu’à la panne
  • MTTM : Mean Time To Maintenance, temps moyen jusqu’à la maintenance
  • MTTN : Mean Time To Notification, temps moyen de signalement du problème
  • MTTR : Mean Time To Repair, temps moyen jusqu’à la réparation
  • MTUR : Mean Time to Unscheduled Removal, temps moyen jusqu’à la dépose non programmée
  • MTBCF : Mean Time Between Critical Failures, temps moyen entre deux pannes critiques
  • MTBUR : Mean Time Between Unscheduled Removals, temps moyen entre deux déposes non planifiées
  • MTTFF : Mean Time To First Failure, temps moyen jusqu’à la première défaillance
  • MTTUR : Mean Time To Unscheduled Removal, temps moyen jusqu’à la dépose non programmée

 

Les indices de la maintenance

Le MTBF

Le MTBF, Mean Time Between Failures, pour temps moyen jusqu’à la panne ou encore Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement, est un paramètre important dans le calcul de la fiabilité. Il mesure le laps de temps moyen de bon fonctionnement d’un équipement, autrement dit le temps moyen entre 2 pannes. Bien entendu, au plus celui-ci est grand, au plus notre équipement est fiable et produit de la meilleure des manières.

Habituellement, il est calculé de la manière suivante :

MTBF = Temps de Fonctionnement / Nombre de pannes

Dans une démarche d’amélioration continue Le MTBF doit prendre en compte les micros-arrêts :

MTBF = Temps de bon Fonctionnement / (Nbre pannes + Nbre µ-arrêts)

Ou

MTBF = (Temps de bon Fonctionnement + Temps de µ-arrêts) / Nbre pannes

 

On le comprend, la principale problématique dans la mesure de cet indicateur se trouve dans la définition d’une panne.

Exemple 1

Cas d’une société industrielle souhaitant calculer un MTBF en interne. Dans celle-ci se trouve tout un panel de machine automatisée ou semi-automatique. Doit-on considérer comme une panne :

  • Une simple intervention de réglage a suffi à résoudre le problème ?
  • Si nous avons dû changer que des pièces non directement fonctionnelles (vis de maintien qui a cassé…) ?
  • Si l’arrêt n’a durée que 10mn ?
  • Si un opérateur sur ligne a pu réparer de lui-même ?

 

Exemple 2

Cas d’une société industrielle mais souhaitant calculer un MTBF vis-à-vis des produits qu’elle fournit. Est-ce une panne si le produit est défaillant parce que :

  • Le client l’a mal utilisé ?
  • Le produit s’est détérioré pendant le transport ?

 

Les exemples sont infinis. Il est conseillé de trouver une définition qui nous convient, c’est-à-dire :

  • Adapté à notre contexte.
  • Qui ne permettent pas de se tromper.
  • Simple à identifier.
  • Sur laquelle tout le monde est d’accord.

Le MTTR

Mean Time To Repair, Moyenne des temps de réparation, est un indicateur de performance des services de maintenance. Il permet de définir avec une bonne probabilité un temps de réparation dans des conditions définies. Le MTTR ne prend pas en compte les micro-arrêts.

MTTR = Temps de panne / Nb de pannes

On retiendra que le temps de panne prend en compte les temps de la réparation et les temps « annexes » :

Temps de réparation

Temps annexes

Diagnostique : localisation du problème, type du problème…

Intervention pour résoudre le problème y compris le temps pour aller au magasin chercher les pièces.

Essais de validation et temps de remise en route à un état normal de fonctionnement.

Identification par les personnes de la ligne qu’un problème est apparu.

Temps pour appeler la maintenance.

Délai pour l’arrivée du technicien de maintenance.

On comprend que le MTTR influence directement la disponibilité mais pas la fiabilité.

Les indicateurs de la maintenance

La maintenabilité

La maintenabilité définit la probabilité de la durée d’une réparation et est le reflet le plus souvent du niveau de simplicité qu’à la maintenance d’un équipement. Il se calcule sur la base du MTTR :

Maintenabilité = 1 / MTTR

 

A l’inverse, au plus on se rapproche de 1, au plus notre maintenabilité est bonne.

La disponibilité

La disponibilité exprime la probabilité d’un équipement à être « disponible », c’est-à-dire à pouvoir fonctionner dans un état normal (selon la norme NF-X-60-010). Il se calcule de la manière suivante :

Disponibilité =  MTBF / (MTBF + MTTR)

 

Une disponibilité de 0,5, indique que 50% du temps mon équipement est en bon état de fonctionnement.

Taux de réparation

Il traduit le nombre de réparations effectué par la maintenance par unité de temps. Il se calcule de la manière suivante :

Taux de réparation = 1 / MTTR

Source

1 – C. Lassure (2009) – Dictionnaire anglais-français pour le professionnel de la maintenance

2 – Institute of Electrical and Electronics Engineers (1990) – IEEE Standard Computer Dictionary : une compilation des glossaires des normes IEEE

H. Procaccia, E. Ferton, M. Procaccia (2011) – Fiabilité et maintenance des matériels industriels réparables et non réparables.

Share This