[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Premier pilier de la TPM, le Kobetsu Kaizen vise à soutenir une culture d’amélioration au sein des équipes.

Introduction

Le terme Kobetsu Kaizen signifie amélioration continue ciblées. Au même titre que le Kaizen, les Kobetsu Kaizen sont des évènements qui se concentrent sur l’amélioration en lien avec la TPM1.

Premier pilier de la TPM à mettre en œuvre, l’objectif premier du Kobetsu Kaizen est d’implémenter une culture du progrès via une démarche simple et pragmatique auprès de l’ensemble des équipes2.

« L’enjeu est de s’attacher aux problèmes simples pour éviter l’accumulation de problèmes et les synergies de défauts. La multitude de petits problèmes peuvent se combiner ou créer des réactions en chaîne de problèmes. »3

Le Kobetsu Kaizen a pour objectif de4 :

  • Améliorer les TRS machine
  • Réduction des rejets et retouches
  • Augmentation de la fiabilité des machines et des outillages

Les étapes d’un projet Kobetsu Kaizen

Avec le chef d’équipe TPM et piloté par l’animateur TPM, le projet Kobetsu Kaizen va se dérouler en 4 étapes :

   1. Calculer le TRS et en déduire le Pareto des pertes.

2. Prioriser les problèmes. Dans le cas du Kobetsu Kaizen, on priorisera5 :

  • Parmi les 6 sources de pertes, celle liées aux machines.
  • Les problèmes dont les causes sont uniques et simples.
  • En fonction de leur fréquence et de leur impact.

3. Suivre le processus PDCA de résolution de problème.

4. Valoriser les gains et effectuer le reporting au comité TPM.

Les outils du Kobetsu Kaizen

Elle se concentre sur les pertes évidentes de gaspillages qui ne vont pas demander la mise en œuvre d’outils complexes. Nous sommes ici plutôt sur l’usage des outils simples de la qualité6 :

Le rôle des opérateurs dans le Kobetsu Kaizen

Ils sont au cœur de ce pilier et doivent :

  1. Participer activement à toutes les étapes du projet
  2. Faire part de son expérience et de ces remarques
  3. Appliquer et maintenir les nouveaux standards

Source

1 – A. Sutoova, S. Markulik, M. Solc (2012) – Kobetsu Kaizen – Its value and application

2 – J. Leflar (2001) – Practical TPM

3 – K. Shirose (1996) – TPM-Total Productive Maintenance: New Implementation Program in Fabrication and Assembly Industries

4 – T. Suzuki (1994) – TPM in Process Industries

5 – K. Suehiro (1987) – Eliminating Minor Stoppages on Automated Lines

6 – P.M. Charantimah (2011) – Total Quality Management

Share This