[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La sécurité et l’environnement sont des activités faisant partie intégrante de la démarche TPM. 

Introduction

Le pilier HSE est la pierre angulaire de la production au regard de l’impact que cela peut avoir sur les équipes et l’image de l’entreprise. Abraham Maslow1 identifie même que la sécurité est le premier besoin juste après les besoins basiques que sont manger, dormir… le JIPM défini la sécurité comme « la maintenance de la paix de l’esprit »2. Sans la sérénité de travailler dans de bonnes conditions, les employés ne peuvent faire preuve de créativité et de motivation quant à l’amélioration des performances de travail.

L’enjeu est d’atteindre le 0 accidents et de créer une culture « verte ».

Au-delà, une série d’études démontrent qu’intégrer et mettre en œuvre une stratégie prenant en compte la sécurité en l’environnement permet d’augmenter les performances globales de l’entreprise :

  • Une étude démontre que sur 6 secteurs importants (énergie…), les entreprises étant considérées comme leader dans la sécurité et l’environnement ont surperformé de 25%3.
  • Une étude dans le secteur pharmaceutique a montré que les entreprises ayant plus de la moyenne sur une notation liée à l’environnement et la sécurité, ont surperformé les autres d’environ 17%4.
  • Une étude a montré aussi que les investisseurs ont augmenté leurs retours sur investissement de 25 ä 38% s’ils ont intégré dans leur stratégie la sécurité et l’environnement5.
  • D’une manière générale, les études montrent qu’il y a une corrélation entre les performances financières et une politique environnementale dans  85% des cas6.

Les actions à mener

D’ores et déjà, au travers des diverses activités des piliers précédents, la TPM a amélioré la sécurité et l’environnement. Par exemple, le fait de traiter les arrêts et la non fiabilité des équipements a permis de réduire les sources de dangers. La maintenance autonome a permis d’apprendre aux opérateurs comment maintenir proprement et intervenir correctement sur les équipements7

Il reste néanmoins de nombreuses actions et surtout à structurer la démarche et à intégrer dans ces éléments dans la politique de l’entreprise.

Atteindre le 0 accidents

  1. Identifier et supprimer les risques potentiels d’accident. Selon le principe d’Heinrich, se concentrer sur les comportements dangereux.
  2. Analyser les causes d’accidents et de presque-accident.
  3. Supprimer les causes en intégrant les règles d’ergonomie et d’hygiène.
  4. Développer un plan de prévention des risques et la formation du personnel.

Le principe de Heinrich

 

Herbert William HEINRICH est un ingénieur américain qui s’est spécialisé dans la sécurité au travail. Il est le fondateur du principe du même nom, principe indiquant, basé sur une étude des accidents en 19318 :

Sur 330 accidents, 300 sont des presqu’accidents, 30 sont des accidents avec uniquement des dégâts matériels, 10 sont des accidents avec des blessures mineures et 1 est un accident sérieux.

Ce principe nous apprend la chose suivante :

Si nous attendons un accident grave, nous pouvons attendre longtemps avant de s’apercevoir qu’il y a un réel problème de sécurité et qu’il soit trop tard. Car entre-temps, 300 presqu’accidents ont eu lieu où ces personnes ont pu s’en sortir par chance.

Nous devons donc nous concentrer sur l’étude des signaux faibles que sont les presqu’accidents pour anticiper un problème grave.

Créer la culture verte

Ischikawa propose que la démarche de la TPM suive un processus en 4 étapes pour la mise en œuvre d’une culture verte dans le cadre de ce pilier9 :

  1. Construire un système de management de l’environnement qui inclue les objectifs de l’ISO14001 et 14004.
  2. Implémenter les actions via la démarche TPM.
  3. Créer un système pour réduire l’impact sur l’environnement dans la production et le développement des produits.
  4. Améliorer l’information et la formation de tous les employés.

Source

1 – A. Maslow (1970) – Devenir le meilleur de soi-même

2 – S. Shinozuka (1996) – TPM for every operator

3 – P. Lacy, T. Cooper, R. Haywood, L. Newsberger (2010) – A new era of sustainability

4 – Infor (2007) – Going green : how environmentally conscious practices and products present a profitable future today

5 – D. Lubin, D. C. Esty (2010) – The sustainability imperative

6 – Apple (2010) – Apple and the environnement : the story behind Apple’s environnemental footprint

7 – T. Suzuki (1994) – TPM in process industries

8 – H. W. Heinrich (1931) – Industrial accident prevention : a scientific approach

9 – A. Ichikawa (1999) – How to incorporate new environmental management problems in TPM activities

D. Averill (2011) – Lean Sustainability, Creating safe, enduring, and profitable operations

Share This