[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le DFA, traduit part Design For Assembly, rassemble des règles de conception du produit visant à améliorer le montage de celui-ci une fois en production. 

Introduction

Le DFA rassemble tout un panel de règles dont l’objectif est d’optimiser les processus d’assemblage d’un produit. L’enjeu est d’aider les concepteurs à concevoir un produit dont la production va engendrer le minimum de coût : réduction du nombre de pièces, réduction du nombre d’étapes d’assemblage, de mouvements…

La méthode s’appuie sur l’étude d’un produit ou prototype existant pour en améliorer les process d’assemblage.

Au delà des 10 principes de conception et de management de projet présentés ci-dessous, il existe 3 méthodes pour mettre en œuvre le DFA :

Les 10 principes de conception du DFA

Lors de la mise en place du DFA (Méthode Lucas ou autre), on commencera notre étude en effectuant une analyse DFA (voir fichier Excel sur votre gauche) qui s’appuie sur les éléments ci-dessous.

Ils vont nous aider à rechercher les « bonnes » idées pour identifier le nombre minimum de pièces réellement utiles et qui respectent les principes de conception DFA. Assigner pour chaque Principe un score selon la règle suivante :

  • 0 : la condition est respecté
  • 1 : la condition est correctement respectée
  • 2 : la condition est moyennement respectée
  • 3 : la condition n’est pas respectée mais avec un impact financier assez faible
  • 4 : la condition n’est pas respectée et a un impact financier fort 

Pour les scores à 3 ou 4, des actions d’amélioration seront nécessaires.

Principe

Description

Exemple

1. Réduire le nombre de pièces

Réduire nombre de pièces nous permet d’améliorer sensiblement les problèmes (qualité, logistique…) et coûts lors de l’assemblage.

2. Standardiser les pièces

Principe évident, cela facilitera les problèmes de logistique, de formation, limitera les erreurs…

On utilisera une conception par module interchangeable.

 

3. Concevoir des pièces qui ne génèrent pas d’erreur

Utiliser les principes du Poka Yoké pour que l’assemblage devienne « automatiquement » bon. Comme par exemple faire des pièces symétriques.

On va se poser les questions suivantes. Peux t’on :

  • Oublier la pièce
  • Mal l’assembler
  • Mettre la mauvaise pièce

 

Concevoir des pièces qui s’assemblent indépendamment avec la main gauche ou droite et dans tout les sens.

Si une pièce ne peut être symétrique, alors la faire vraiment asymétrique.

4. Concevoir des pièces qui ne nécessitent pas de réglages et ajustements ou de maintien en position

Minimise les erreurs de production et les temps.

 

5. Minimiser les réorientations pendant l’assemblage

Prévoir de l’espace, rendre plus facilement visibles éléments…

 

6. Concevoir des pièces qui se manipulent facilement

Evitez les trous, les pièces fermées, les petites/grandes pièces, les pièces avec des arêtes, bavures…

Cela évitera qu’elles s’emmêlent et permettra l’usage de bol vibrant, rail…

 

7. Concevoir des systèmes de fixations simples

Les systèmes de vis sont longs et complexes. Là où ils sont nécessaires, il faudra les standardiser.

 

8. Concevoir des pièces qui s’assemblent facilement

Eviter l’usage d’outil, colle, prévoir des formes qui aide à l’insertion, limiter les efforts d’assemblage.

 

9. Concevoir un produit qui s’assemble de haut en bas

La conception devrait prévoir de commencer le montage par une grande pièce de base, sur laquelle on va fixer les autres par le dessus.

 

10. Evitez les pièces souples

Plus complexe à monter, elles sont également plus fragiles et complexes à stocker.

 

Les 10 conseils du management du projet

  1. Tous les acteurs clés doivent être présents lors de la conception du produit.
  2. Créer des rendus et des prototypes du produit fini.
  3. Diviser l’architecture du produit en module ou groupe d’assemblage.
  4. Effectuer une analyse en temps et en coût de son assemblage.
  5. Générer une liste d’idée de réduction des coûts.
  6. Utiliser des outils de créativité pour améliorer la conception.
  7. Sélectionner les meilleures idées.
  8. Sélectionner les matériaux, pièces et process en intégrant au plus tôt les fournisseurs.
  9. Etablir des coûts cibles pour chacune des pièces.
  10. Conduire une analyse détaillée du nouveau produit.
Share This