[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Altshuller définit l’esprit fort comme notre capacité à concevoir des idées non usuelles.

L’approche multi-écran, structure de l’esprit fort1

Altshuller définit l’esprit fort comme notre capacité à concevoir des idées non usuelles. Pour lui, cela correspond à notre capacité d’avoir conscience qu’un système (voiture) se décompose en super-système (circulation, route…) et en sous-système (moteur, volant…). Ensuite, pour chacun de ces niveaux, il faut considérer les lignes d’évolutions que sont le passé, le présent et le futur. Cela nous donne le schéma suivant2 :

Exemple : les essuie-glaces

Super-Système : Le pare-brise

  • Petit
  • Plat
  • Rectangulaire
  • Isolat
  • Transparent
  • Grand
  • Bombé
  • Trapézoïdal
  • Isolant
  • Transparent
  • Surface complexe
  • Isolat
  • Transparent

Système : Les essuie-glaces

  • Essuies-glaces manuels
  • Pas de gicleur
  • Pas de produit nettoyant
  • Système de balayage motorisé
  • Gicleur
  • Produit nettoyant
  • Qui élimine l’eau, les saletés…
  • Pas d’usure sur le système de balayage

Sous-Système : les balais

  • Balai simple
  • Pas de répartition d’appui
  • Caoutchouc naturel
  • Balai évolué
  • Appui variable piloté par la vitesse
  • Matière, profil et revêtement
  • Appui adapté au fonctionnement
  • Pas d’appui à l’arrêt
  • Pas de contact

Passé

Présent

Futur

On peut constater une évolution importante au niveau de la géométrie des pare-brises rendant plus complexe la fonction des essuie-glaces. Le système et sous-système doivent évoluer pour suivre les évolutions du super-système.

On remarque en particulier la nécessité de travailler sur la capacité du sous-système a appliquer une force constante sur tout le cycle de balayage au regard de l’évolution de la forme du pare-brise. Les recherches doivent donc en priorité se faire en ce sens.

Source

1 – D. Kucharavy (2002) – Russian English French OTSM TRIZ

2 – G. S. Altshuller(1988) – Creativity as an exact science

Share This