[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Développée par William Gordon puis reprise par Altshuller dans le développement de TRIZ, cette méthode vise à lever l’inertie psychologique.

Introduction

Développée par William Gordon puis reprise par Altshuller dans le développement de TRIZ, cette méthode vise à lever l’inertie psychologique. Le principe de la méthode consiste à amener le concepteur en créant une situation dans laquelle il est petit et voit tout en grand. Il effectue ensuite un grossissement à l’infini de la zone de contradiction actuelle. Grâce à cet agrandissement, le concepteur est alors davantage en mesure d’identifier, d’analyser et de comprendre le problème de l’intérieur.

La méthode

  1. Définir la portée de notre étude
  2. Placer un ou plusieurs hommes miniatures dans notre région
  3. Demandez aux hommes miniatures d’observer le problème
  4. Identifier une solution
  5. Demander à des hommes miniatures de tester la solution
  6. Observer la nouvelle situation
  7. Transposer la solution dans la situation réelle

Exemple

Un spécialiste en peinture de voiture est confronté à un problème d’écaillage de peinture pour 4x4. En effet, ceux-ci sont confrontés à des chocs, des éclaboussures de gravier…, ce qui déforme légèrement la carrosserie et provoque cette mise à l’échelle. Des hommes miniatures sont ensuite placés entre la carrosserie et la surface extérieure. Ces «hommes» verront alors le gravier venir sur eux. Comment peuvent-ils se protéger?

  • Utilisez un bouclier
  • Augmenter le nombre d’hommes miniatures pour nous aider
  • S’accroupissant pour amortir le choc

La dernière solution est retenue et la situation imaginaire devient la suivante:

En transposant la solution dans la situation réelle, on peut alors imaginer utiliser une peinture élastique pour amortir les chocs et réduire les déformations de la carrosserie. La peinture devient alors une vraie peau.

Share This