[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Principe culturel au Japon, les Hansei sont des temps de réflexions sur les activités qui viennent d’être mené, ceci pour éviter de refaire les mêmes erreurs.

Introduction

Littéralement traduit par “Auto-réflection“, le Hansei 反省 repose sur les principes d’apprentissages. Ancré dans la culture Japonaise, ce sont des sessions (Hansei-Kai) organisées pour que le personnel puisse faire un retour d’expériences sur les activités, projets… qui viennent d’être menées.

Le Hansei s’appuie sur une culture d’humilité, très forte dans au Japon. Il s’agit d’une démarche d’observation et d’acceptation de ses erreurs. L’objectif étant non pas de juger et de blâmer mais de faire en sorte que l’erreur ne se reproduise pas.

Le processus

S’inscrivant dans une démarche d’entreprise apprenante, la mise en oeuvre de ce concept repose sur des sessions organisées de la manière suivante :

  1. L’individu est en mesure de voir le problème (Ne pas en voir est un problème). Il l’expose de manière humble en reconnaissant son erreur et en prend la responsabilité.
  2. Il détaille le problème en décrivant l’écart entre la situation souhaitée et réelle, et en identifie l’origine.
  3. En groupe, on identifie un plan d’améliorations et l’individu doit s’engager sur la réalisation de celui-ci.

 

Le Hansei est bien plus qu’une simple réflection. Il s’agit d’être honnête avec ses faiblesses. Si vous voyez que vos forces, vous êtes un vantard, si vous reconnaissez vos faiblesses, vous avez un haut niveau de force” – J. Liker.

Le Hansei, une véritable culture

 

Pour montrer à quel point cette notion est ancrée dans la culture, même les enfants le pratique. Quand les enfants font quelques choses d’incorrectes et se font gronder, on leur dit “Hansei Shinasai” 反省しなさい qui signifie “fait un Hansei“.

Ils doivent prendre la responsabilité de ce qu’ils viennent de faire et ne plus le refaire.

Share This