[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Sur son principe, le WBS est un outil très simple. C’est un schéma avec en haut le livrable du projet, et en dessous différentes branches représentant l’ensemble des livrables permettant de parvenir au livrable final.

Introduction

Le WBS a été développé par le département américain de la défense dans le cadre du projet Polaris en 1957. Mais, ce ne sera qu’en 1962 que la NASA publiera un article sur cette technique.

Le principe

Utilisé pour aider à la planification des grands projet, sur son principe, le WBS est un outil très simple. C’est un schéma avec en haut le livrable du projet, et en dessous différentes branches représentant l’ensemble des livrables permettant de parvenir au livrable final.

L’exemple ci-dessous est un « morceau » du WBS pour le développement d’une fusée par la NASA.

Les règles de construction

La règle des 100%

Il est nécessaire que l’ensemble des éléments à livrer dans chacune des étapes représentent l’ensemble des éléments réellement à faire. En clair, l’ensemble des sous-livrables = livrable total.

Eléments mutuellement exclusifs

Chacun des livrables intermédiaires est « unique », dans le sens où il ne se chevauche pas avec un autre. Cela engendrerait des doublons de travail et des problèmes au niveau de la comptabilité analytique.

Décomposition par résultats et non par actions

C’est le point le plus pertinent du WBS. Il « force » à partir de la fin, du livrable définit avec le client, pour remonter jusqu’au début du projet en le découpant en sous-livrables. Sous-livrables seront découpés en actions.

Niveau de WBS

En fonction de la taille du projet, on mettra en place plusieurs niveaux de WBS. Le niveau 1 étant celui du projet au global, puis la cellule X se divise en un nouveau WBS…

WBS et Mindmapping

 

Le WBS est un outil ayant les mêmes enjeux que le Mindmapping, qui n’est autre qu’ordonné de manière « high level » l’ensemble des livrables du projet.

Ci-dessous, un exemple de Mindmapping sur l’organisation d’une réunion.

Share This