[Total : 0    Moyenne : 0/5]

En comptabilité, le bilan est un tableau récapitulant d’un côté tous les moyens de production d’une entreprise et de l’autre l’ensemble des moyens de financement à sa disposition.

Introduction

En comptabilité, le bilan comptable est un document financier appelé état de synthèse. Il s’agit d’un tableau récapitulant d’un côté tous les moyens de production d’une entreprise et de l’autre l’ensemble des moyens de financement à sa disposition. Un bilan comptable représente à un instant T, le patrimoine de l’entreprise, c’est-à-dire :

Ce qu’elle possède, les “actifs

Dans le lexique financier, ils sont également appelés « emplois ». Il en existe trois sortes : les emplois permanents (détenus pendant un long moment par l’entreprise), les emplois temporaires (détenus pour une période inférieure à 12 mois) et les ressources qu’elle a détruite (accumulation de pertes).

Ce qu’elle doit, les “passifs” : Il s’agit des ressources.

Il existe les ressources permanentes (qui sont laissées à la disposition de l’entreprise de manière quasi-définitive), les ressources temporaires et également les nouvelles ressources générées par l’entreprise : les profits qu’elle réalise.

On notera qu’en 2002, de nouvelles lois, éditées suite au crack Boursier, sont apparues sous le nom de loi de Sarbanes Oyley, abrégé par SOX.

Interprétation d’un bilan.

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

La comparaison entre les actifs à court terme et les passifs à court terme fait naître une donnée fondamentale : le Besoin en Fonds de Roulement. La somme des coûts issus de l’activité de l’entreprise forme le prix de revient du produit ou du service. C’est l’encaissement du prix de vente qui couvrira à la fois le montant du prix de revient et la marge prévu. Or l’entreprise doit engager des dépenses préliminaires avant de percevoir ses recettes. En effet, si elle a une activité commerciale, il lui faudra constituer un stock de départ qu’elle devra payer à ses fournisseurs avant de commencer à le vendre.
Cet indicateur traduit en termes chiffrés l’impact du décalage dans le temps existant entre les flux de trésorerie entrant (encaissements) et les flux de trésorerie sortant (décaissements).

 

BFR = Actifs circulants – passifs circulants = (stocks + créances clients) – (dettes fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales + autres dettes non financières)

 

  • le BFR est positif : notre activité génère du stock et nous avons du mal à nous faire payer, notre situation est défavorable. Nous devons financer nos besoins à court terme soit à l’aide de son excédent de ressources à long terme, soit à l’aide de ressources financières complémentaires à court terme, comme les découverts bancaires.
  • le BFR est nul : les emplois d’exploitation de l’entreprise sont égaux aux ressources d’exploitation. L’entreprise n’a pas de besoin d’exploitation à financer, puisque le passif circulant suffit à financer l’actif circulant, mais elle ne dispose d’aucun excédent financier.
  • le BFR est négatif : nous n’avons pas ou peu de stock et nos clients payent rapidement. Nous sommes dans un cas favorable. Nous n’avons pas besoin d’utiliser les excédents de ressources à long terme (fonds de roulement) pour financer les besoins à court terme.

Le Fonds de Roulement (FR)

Le fonds de roulement est l’excédent de capitaux permanents (capitaux propres) par rapport aux emplois durables (actifs immobilisés). Il représente une ressource mise à la disposition de l’entreprise par ses associés ou créée par elle-même grâce à son activité, et destinée à financer les investissements et le besoin en fonds de roulement. A défaut, l’entreprise subira des problèmes de trésorerie.

Fonds de roulement (FR) = capitaux permanents – emplois stables

Un fonds de roulement largement positif n’est pas nécessairement un bon signal. Il peut révéler un déficit d’investissements dont les effets se feront ressentir sur l’activité à plus ou moins long terme.

La Trésorerie Nette (TN)

La Trésorerie Net sert de variable d’ajustement : elle est considérée comme un excédent (ou une insuffisance) du Fonds de Roulement sur le Besoin en Fonds de roulement. Elle peut être positive ou négative.

Trésorerie nette (TN) = Fonds de roulement (FR) – Besoin en Fonds de roulement (BFR)

Autres ratios financiers issus du bilan comptable

Il existe une multitude de ratios financiers dont le calcul est rendu possible grâce à l’exploitation d’un bilan. Voici les principaux :

  • Taux d’endettement = Endettement / capitaux propres
  • Capacité d’endettement = capitaux propres – dettes financières
  • Durée du crédit clients = (créances clients – acomptes reçus) x 360 / chiffre d’affaires TTC
  • Durée du crédit fournisseurs = (dettes fournisseurs – acomptes versés) x 360 / achats TTC

Source

1 – C. Riveline (1980) – Evaluation des coûts : élément d’une théorie de gestion

Share This