[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le Shingo Prize est un prix d’excellence des plus reconnus dans le milieu de l’excellence opérationnelle. Avec 4 catégories de critères, le Shingo Prize se concentre sur la transformation de la culture d’entreprise vers la recherche de la perfection.

Introduction

Selon le Business Week, le Shingo Prize est le « prix Nobel » de l’excellence opérationnelle. Créé en 1988 en l’honneur de Shigeo Shingo, le prix récompense les sociétés de tous secteurs (industrie, service, administration, santé…) capable de démontrer une culture où les principes de l’excellence opérationnelle sont profondément ancrés dans les pensées et les comportements de tout le personnel, direction comme opérationnels.

Les résultats sont mesurés via une grille de notation décomposée en 4 dimensions décrites ci-dessous, et donne une évaluation selon 3 niveaux : le Prix Shingo, la médaille d’argent et la médaille de bronze.

1. Les critères d’évaluation

Pour l’institut Shingo, le souhait de s’améliorer a toujours plus ou moins existé dans le temps et ne s’en considère pas comme les dépositaires. Pour l’institut Shingo, les entreprises souhaitant du succès sur le long terme doivent avoir construit une culture respectant les principes de l’Institut. C’est à partir d’études effectuées depuis plus de 25 ans sur les différentes initiatives d’améliorations (cercle qualité, juste à temps…), que l’Institut Shingo a découvert que le problème n’est pas dans les concepts mais dans la qualité des programmes d’implémentation et le déploiement orienté outils de ceux-ci.

Toute la question est donc de savoir « quelle est l’organisation finale à obtenir et quelles sont les architectes de cette transformation ». A cette question, l’Institut Shingo répond que la transformation de l’entreprise n’apparait que lorsque la direction a compris et s’investit personnellement et durablement dans la construction d’une culture d’amélioration continue.

C’est à partir de ces principes que le Shingo Prize a construit un outil d’évaluation représenté dans le schéma ci-dessous.

Dimension 1 : les animateurs de la culture

Les animateurs sont en charge d’engager l’entreprise quotidiennement dans la transformation vers une nouvelle culture. Pour l’Institut Shingo, l’engagement de la direction est fondamental, mais le changement de culture ne peut se faire via des directives venues d’en haut et l’implémentation d’outils. Cela demande un engagement et une dissémination au travers toute l’entreprise.

Les principes guides :

  • Respecter chaque personne
  • Manager avec humilité

Les concepts supports :

  • Assurer un environnement de sécurité
  • Développer le personnel
  • Responsabiliser et impliquer le personnel

Dimension 2 : l’amélioration continue

L’amélioration continue commence par clarifier la valeur pour le client qui doit être connue de tous. Ce n’est qu’ensuite que l’on pourra s’améliorer et suivre le conseil du Dr Shigeo Shingo : « L’amélioration signifie l’élimination des gaspillages, et la précondition essentielle est de suivre correctement les objectifs. Les 4 objectifs de l’amélioration sont de faire plus simple, mieux, plus vite et moins cher ».

Les principes guides :

  • Se concentrer sur le process
  • Utiliser des méthodes : PDCADMAIC
  • Penser Flux de valeurs
  • Assurer la qualité à la source
  • Rechercher la perfection : l’amélioration est infinie

Les concepts supports :

  • Stabiliser les process seul prérequis à l’amélioration
  • Ne se fier qu’aux données et aux faits
  • Standardiser les processus
  • Faire des observations directes
  • Se concentrer sur le flux de valeur
  • Le faire simple et visuel
  • Identifier et éliminer les gaspillages
  • Aucun défaut ne peut passer, stopper et résoudre les problèmes, respecter les personnes du process
  • Intégrer l’amélioration dans le travail

Dimension 3 : alignement de l’entreprise

L’une des principales causes d’échecs du management moderne est l’écart entre la stratégie de l’entreprise et les faits réels. Pour garantir le succès, les entreprises doivent développer un système de management qui permet d’aligner les comportements et le travail avec une stratégie simple, compréhensible, concrète et standardisée. Il est ainsi essentiel d’établir une communication efficace, un processus de consensus et un système comptable clair où les faits et les contre-mesures sont planifiées et suivies au travers de méthode comme le PDCA.

Les principes guides :

  • Créer de la constance dans les objectifs
  • Penser système

Les concepts supports :

  • Regarder la réalité
  • Se concentrer sur le long terme
  • Aligner le système
  • Aligner la stratégie
  • Standardiser le management quotidien

Dimension 4 : les résultats

Tous les responsables d’entreprise sont responsables de leurs résultats. De bons résultats sont le fruit d’avoir suivi les principes. Des résultats idéaux requièrent un comportement idéal. C’est cela que l’Institut Shingo appelle l’excellence opérationnelle.

Cette dimension est évaluée selon 5 axes de résultats : qualité, rapport coût/productivité, délais, satisfaction client, sécurité/environnement/culture

Le principe guide : Créer de la valeur pour le client

Les concepts supports :

  • Définir les éléments à mesurer
  • Aligner les comportements avec la performance
  • Identifier les relations de causes à effets

2. La notation

L’évaluation porte sur tout un ensemble de questions triées en fonction des différentes dimensions décrites ci-dessus. Chaque éléments des 3 premières dimensions sera évalué en fonction d’une échelle à 5 niveaux basé sur les comportements :

Seule la dimension résultat sera évaluée en fonction de l’échelle des comportements ci-dessus ainsi que d’une échelle résultat ci-dessous :

Enfin, l’ensemble des résultats sont reportés dans le tableau ci-dessous. Des “poids” sont accordés en fonction des différentes catégories pour calculer le score total. On notera simplement qu’en fonction des secteurs d’activités et de la situation des entreprises, la grille peut légèrement évoluée avec des pondérations différentes. La table ci-dessous est d’une structure commune mais n’est qu’un exemple :

3. Le processus pour candidater

De l’inscription à la remise des récompenses, le processus prend environ un an et demi et comprends 6 étapes :

  1. Faire une demande d’inscription de préférence environ 1 an avant d’envoyer le rapport.
  2. Envoyer un rapport au Shingo Prize en intégrant dedans l’ensemble des données permettant de démontrer la transformation culture de l’entreprise et doit comporter des éléments sur les 4 dimensions des principes du Shingo Institute. Le temps de lecture est d’environ 30 jours.
  3. Une visite du site est organisée environ 45 à 60 jours après notification de l’Institut.
  4. Le feedback et les résultats de l’évaluation sont effectués environ 30 jours après la visite.
  5. Un rapport écrit avec l’ensemble des recommandations est envoyé à l’entreprise.
  6. Pour les entreprises ayant eu une récompense, une invitation pour une célébration leur est remise.

Le coût total va de 3 000 à 32 000 dollars en fonction de la taille de l’entreprise et de l’avancée dans le processus d’évaluation.

Source

http://www.shingoprize.org/

G. Teneau, J. G. Ahanda (2009) – Guide commenté des normes et référentiels

G. Plenert (2007) – reinventing Lean : introducing Lean management into the supply chain

Share This