[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Cet outil simple permet de réduire une liste de plusieurs dizaines ou centaines de possibilités en une dizaine pour nous faciliter la décision du choix.

Introduction

Cet outil s’utilise après un brainstorming où, par exemple, nous débouchons sur une liste de dizaines d’alternatives. L’outil nous permettra la réduire la liste et faciliter le choix final que l’on fera via une matrice de décision ou la méthode Pugh par exemple. Il est également appelé Nominal Group Technique.

C’est typiquement le cas d’une réunion de créativité où l’on va générer plusieurs dizaines voir centaines d’idées. Il est alors impossible de les évaluer telles quelles. On utilisera cet outil pour réduire cette liste à une dizaine d’idées que l’on pourra ensuite évaluer et prioriser.

La méthode

  1 – Dans un premier temps on va lister l’ensemble des possibilités que nous avons. Ces possibilités peuvent être des idées de solutions, des fournisseurs que nous devons choisir…

L’outil est pertinent à partir du moment où nous avons plus de 20 possibilités et que nous souhaitons revenir à une liste d’une dizaine pour effectuer une évaluation plus précise.

  2 – On va les numéroter. Cela nous permet de ne pas se tromper dans l’évaluation, en particulier si plusieurs solutions ont une dénomination proche.

  3 – Si beaucoup de possibilités sont similaires, on va les regrouper en s’aidant du diagramme d’affinité.

  4 – Décider en groupe combien devra contenir la liste finale. Cette liste sera d’au minimum 1 et au maximum X. Tout dépend du contexte et de la situation.

  5 – Décider ensuite du nombre d’éléments que nous « autorisons » à voter, nombre qui doit être au maximum de 10. Par exemple, une liste peut contenir 20 possibilités, mais nous autoriserons chaque personne à en choisir que 5.

 6 – Chaque personne travaille ensuite de son côté pour choisir les Y éléments parmi les X possibilités, et leur donnera un ordre de priorité en les classant de 1 (la meilleure solution, Y, la moins bonne des Y solutions). On évitera les ex-aequo.

 7 – Ensuite, après quelques minutes de réflexion, l’animateur récolte les données de chacun et les concatène. Il va en face de chaque possibilité, écrire au tableau le rang qu’a indiqué chaque personne et construire une liste de ce type :

Alternative

Rang

1

2, 3, 2, 3, 1

2

3, 1, 1, 4, 5

3

1, 2, 4, 2, 4

4

4, 5, 3, 1, 2

5

 5, 4, 5, 5, 3

8 – On va ensuite procéder à un premier filtre visant à éliminer les alternatives les moins intéressantes. Ce tri s’effectue via le tableau ci-dessous.

Nombre de personnes  votantes

Éliminer l’alternative si plus de X personnes l’ont identifié en dernière position :

4 à 5

2

6 à 10

3

10 à 15

4

15 et +

5

9 – Ensuite, nous sommes face à 2 situations :

  1. Soit le choix est clair car tout le monde a effectué une évaluation similaire.
  2. Soit à contrario, il y a beaucoup de dispersion dans les votes : dans ce cas, un échange devra se faire, et on pourra refaire une évaluation, pour parvenir à un accord et prendre une décision.

Pour évaluer la disparité dans les votes, on utilisera le test de Friedman.

Share This