[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Souvent « l’oublié » du système, ce pilier, au-delà d’un aspect social, politique et bien entendu législatif important, est aussi une source de gain économique non négligeable.

Introduction

Souvent « l’oublié » du système, ce pilier, au-delà d’un aspect social, politique et bien entendu législatif important, est aussi une source de gain économique non négligeable. Le pilier Déploiement des Coûts mettra sans doute en avant les coûts totaux de l’énergie et pourra prioriser ce type d’actions.

1 – Comprendre la législation locale et les règles environnementales et leurs tendances

Dans un premier temps, on comprends qu’il s’agit en priorité de répondre à la réglementation en vigueur. Ce seront les éléments prioritaires. Ce sera le travail du responsable de ce pilier que l’on nommera dès le départ du projet.

Une fois les priorités réglementaires élaborées, avec l’appui des éléments du Déploiement des Coûts, on va construire un plan de déploiement du programme Environnement et Energie. On indiquera pour chaque projet les objectifs en termes de délai et de gains.

2 – Prendre les meures pour éradiquer les sources de contamination

Dans le périmètre sélectionné, on va investiguer sur les sources des contaminations. En fonction de ces contaminations, on va déterminer les contremesures à mettre en place pour éradiquer ces sources.

On notera tout particulièrement qu’on utilisera l’étude des HERCA / TWTTP pour identifier les contaminations dues à des erreurs humaines.

3 – Mettre en place les conditions de base

On continuera en mettant en place les contremesures, en élaborant les nouveaux standards ou en mettant à jour les standards existants. On en profitera pour déployer horizontalement les bonnes pratiques sur les lieux ayant les mêmes problématiques.

On instaurera les audits pour valider la bonne tenue des standards et impliquer le personnel dans les activités d’environnement.

4 – Mettre en place le plan de réduction des consommations

On va poursuivre par la mise en œuvre d’un plan de réductions des consommations des énergies et des matières premières. Le responsable du pilier devra mesurer les consommations de l’ensemble des matières et énergies et voir comment on peut essayer de les réduire via des bonnes pratiques d’utilisation (éteindre tous les équipements le WE par exemple), l’installation d’équipement de recyclage (recycleur de solvant pour les ateliers de peintures par exemple…), la mise en place de nouvelles technologies…

On évaluera les gains et coûts de chaque solution pour en prioriser le déploiement.

5 – Etablir un système de gestion de l’environnement

A ce stade, on mettra en place un Système de Management de l’Environnement (EMS). On pourra alors mettre en place les moyens pour obtenir les certifications reconnues (ISO 14001).

6 – Améliorer le système de réduction des charges environnementales

Continuellement, l’entreprise devra faire en sorte de réduire les consommations. On pourra commencer ou poursuivre une politique d’achats « verts » consistants à acheter par exemple des produits recyclés.

7 – Créer l’entreprise Verte

On poursuivra l’objectif de la création d’un modèle d’usine « verte » en déployant dans toute l’entreprise et jusqu’aux fournisseurs une politique « verte ». Cela se traduira tout particulièrement par un comportement naturel de tout le personnel vis-à-vis de la diminution des risques environnementaux et des consommations.

Share This