[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La Qualité est un axe primordial dans le système WCM au même titre que les démarche Lean 6 Sigma.

Introduction

Au même titre que les démarches Lean et 6 Sigma, la Qualité est l’axe important dans le système WCM. En cela, les préceptes vis-à-vis de l’état d’esprit sont strictement identiques : “Le processus suivant est un client“…

1 – Définir les conditions initiales

La première étape consiste à faire le point sur le système qualité et mettre en place les basiques de la qualité. Pour cela, on devra s’assurer que le réel besoin client est clairement défini en utilisant les principes de la Voice Of Customer.

On s’appuiera également sur la matrice QA pour commencer à inculquer une culture qualité et des processus des résolutions de défauts.

Grace à ces éléments et avec l’apport des éléments de la matrice C du pilier Déploiement des Coûts, on va faire une comparaison entre le besoin client et l’état actuel pour construire le plan d’améliorations de la qualité.

2 – Restaurer les conditions normales de qualité

En regard du plan défini précédemment, on va déployer les actions. Le plus généralement, on utilisera les outils de la standardisation (5S, Management Visuel, Standard) et du Jidoka (Poka Yoké, Andon) pour rétablir des conditions normales de qualité. Parfois, il pourra être nécessaire de contrôler la capabilité de nos moyens de mesures en mettant en œuvre le Gage R&R ou le Kappa Test.

On en profitera également pour mettre au clair les matrices de compétences et construire les plans de formations nécessaires.

3 – Analyser causes/effets des défauts récurrents

Grace à la matrice QA, à l’étude des EWO et des HERCA / TWTTP, on va investiguer sur les problèmes qualités récurrents. Au delà des outils traditionnels de la résolution de problèmes (5 Pourquoi, PDCA, Pareto, FTA…), la WCM s’appuie tout particulièrement sur :

  • Analyse 4M : Identique au 5M d’Ishikawa, elle est plus spécifique pour une application sur des machines et n’étudie pas l’axe Milieu que propose le 5M traditionnel.
  • Processing Point Analysis : Méthodologie de résolution de problème spécifique à la WCM, elle vise à régler les problèmes plus complexes.
  • 5G : Relatif à l’état d’esprit de la résolution de problème, les 5G sont Gemba, Genbutsu, Gemjitsu, Genri et Gensoku.

4 – S’attaquer aux causes des problèmes récurrents

A ce stade, nous connaissons désormais les causes des problèmes que nous souhaitons résoudre. On va alors mettre en place les actions pour les éradiquer causes.

Cela pourra passer par du 5S, des Poka-Yoké, ou encore des plans d’expériences pour identifier la solution la plus fiable.

5 – Définir les 5 conditions du 0 défaut

En s’appuyant sur les résultats précédents, notre source de problème étant maîtrisée, nous allons pouvoir élaborer nos standards qualités. Au delà de la mise à jour des standards de travail, on construira les matrices QM et QX. On obtiendra ainsi un premier niveau de standardisation.

6 – Contrôler les conditions du 0 rejets

On s’assurera de maintenir les actions mises en œuvre à leur niveau de performance via la mise en place d’une carte de contrôle. Cette vérification se fera au travers du suivi des cartes de contrôles et de l’obtention d’une capabilité CP > 1,33.

7 – Améliorer les conditions du 0 rejets

Nous avons désormais une parfaite maîtrise des critères qualités et des moyens pour les garantir. Néanmoins, nous sommes encore dans une démarche plus de contrôle qualité que de production de la qualité.

On va mettre en oeuvre les principes de la conception de process, développer des équipements n’étant plus capable de générer du défaut.

Par ailleurs, le maintien des conditions qualités passera également par la mise à jour continuelle des matrices QA, QM et QX.

Share This