[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le Lean est un voyage et non une destination !

Plus que des outils ou des modes de management, le Lean est avant tout un état d’esprit centré sur la recherche de la meilleure Qualité pour le client tout en réduisant au maximum les gaspillages (énergie, matière…).

En clair, c’est tout SAUF du Cost Killing (connu via une mauvaise utilisation de l’acronyme LEAN : Less Employed Are Needed).

Taichi Ohno le résume ainsi :

“Quand vous découvrez que vos efforts simples et permanents peuvent être à l’origine des plus grandes transformations, vous ne devez pas être distrait par une vision court-termiste.”

Il existe de nombreux “modèles” indiquant les différents comportements et attitudes liés à la mise en œuvre du Lean. On retrouve en particulier :

Kaizen ou Kairyo ?

Peu de monde le sait, mais le livre originel sur le système Toyota de Taiichi OHNO paru en 1978 présente quelques imprécisions de traduction (Célèbre traduction paru en 1988 sous le nom de “Toyota Production System : Beyond Large-Scale Production“).

Dans ce livre le terme de Kaizen est traduit par “Amélioration Continue“. En réalité, en Japonais, littéralement le terme “Amélioration Continue” se traduit par “Kairyo“. Ce terme présente une nuance fondamentale que nous présentons ci-dessous :

Kaizen

Le terme Kaizen exprime l’idée “d’amélioration continue” s’appliquant à l’attitude, au développement personnel, le comportement, en clair, l’état d’esprit. Autrement dit, il aurait dû être traduit par “Auto-développement continue“.

Kairyo

Kairyo est la traduction littérale “d‘amélioration continue“. C’est relatif à l’amélioration continue d’une manière générale : processus, machine, technologie…

En définitive, au travers des imprécisions de traduction et de la subtilité de la langue Japonaise,  nous avons “oublié” que le Kaizen est uniquement une amélioration continue de notre état-d’esprit résultant à l’amélioration des process, produits…

  1. Hansei : traduit par “auto-réflection“, cela traduit l’idée d’apprentissage permanent.
  2. Courage : Aptitude nécessaire pour la remise en cause permanente et faire face aux barrières du changement (paradigme, Statu-quo…).
  3. Ringiseido : Très important dans la culture Japonaise, cela traduit l’idée que les décisions s’obtiennent toujours par consensus.
  4. Yaruzo : Traduit par “Je le ferai“, cela traduit un comportement de l’action et du pragmatisme plutôt que des excuses et de l’attente. Au Japon, nombre d’entreprise pratique le “Yaruzo Call“, une chanson pratiquée en équipe et permettant motivation et action.
  5. Monozukuri : Traduit par “fabriquer un bien“, dans la culture japonaise cela exprime l’idée d’effectuer consciencieusement son travail sans générer de gaspillage.

Produire des biens, c’est d’abord développer les hommes

Traduction du terme Hitozukuri (物づくりは人づくり), ce terme défini un fondamental de l’état d’esprit de Toyota : développer les équipes est la pierre angulaire de l’amélioration continue. Cela montre a quel point la priorité du management est de se concentrer sur la formation et le respect des hommes pour atteindre l’excellence.

Pour l’anecdote, l’inverse du Kaizen est le Kaiaku, “Changer vers le mauvais“.

Share This