[Total : 1    Moyenne : 4/5]

La matrice cause-effet évalue le niveau d’influence des Input sur les CTQ. Elle permet de filtrer les Input pour sélectionner les 5 à 10 Input les plus influents.

Introduction

La matrice cause-effet évalue le niveau d’influence des Input sur les CTQ. Elle permet de filtrer les Input pour sélectionner les 5 à 10 Input les plus influents.

Etape 1 : préparer le document

  1. Recopier les Input, en lien avec les KPOV, en lignes en le triant selon les étapes du Process Map.
  2. Mettre les CTQ en colonne.
  3. Identifier les poids des CTQ selon le résultat de la VOC.

Etape 2 : Noter les corrélations

Au croisement de chaque CTQ avec un Input, identifier un niveau de corrélation via une notation 0, 1, 3 et 9 :

  • 0 : il n’y a pas de corrélation
  • 1 : indique une corrélation faible
  • 3 : indique une corrélation moyenne
  • 9 : indique une corrélation forte

Quelques conseils :

  • L’évaluation se faire en équipe
  • Chaque note doit obtenir un consensus
  • Une revue de l’ensemble de la matrice doit se faire à la fin pour lisser les opinions

Etape 3 : Calculer le score 

Pour chacun des Input, un score est identifié comme étant la somme des produits des notes avec le poids des CTQ.

Etape 4 : Interpréter les résultats

  1. Des scores sont proches : Revoir les notes en groupe et retravailler la notation pour mettre en avant plus clairement certains Input. Si le doute subsiste, considérer alors qu’un score de 235 n’est pas différent d’un score de 230 ou 240.
  2. Construire un diagramme de Pareto.
  3. Garder les 5 à 10 Input les plus importants.
  4. Pour les autres Input, mettre en place une matrice gain/coût pour sélectionner ceux sur lesquels des Quick-Wins permettent de maîtriser.

La matrice Cause-Effet : une affaire d’expérience

Le remplissage de la matrice est un processus faisant appel à l’expérience au bon sens et à une qualité de jugement certaine. Pour cette raison, la présence d’un expert du process est nécessaire. Le cas contraire, compléter la matrice chacun de son côté, puis seulement les confronter en groupe jusqu’à obtention du consensus.

Un exemple de matrice Cause-effet

Source

H. Urdhwareshe (2006) – Six Sigma : converting real life problem in to a statistical problem

J. C. Bongaerts (2008) – Can the Six Sigma method be applied to the process waste generation and treatment

R. Wong (2005) – Project Selection, C&E & FMEA

G. Jing (2006) – Have you found the root cause yet

D. Mokric (2013) – Mémoire d’intelligence méthodologique

CT Tai (2010) – Using Six Sigma to improve logistics process in a direct selling company

F. Youssaf, S. B. Ikramullah, R. Ahmad (2013) – Six Sigma implementation to reduce rejection rate of pump casings at local manufacturing company

F. Youssaf, S. B. Ikramullah, R. Ahmad (2013) – Reduction in repair rate of welding processes by determination & controlling of critical KPIVs

Share This