[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Le Process Map permet de cartographier un processus en identifiant les entrées et sorties de chaque étape. Il met ainsi en corrélation les Input avec les CTQ.

Introduction

Le Process Map permet de cartographier un processus en identifiant les entrées (Input) et sorties (Output) de chaque étape. En mettant en corrélation avec les CTQ, il défini les KPOV (Key Process Output Variable) et met en relation Input avec les CTQ.

Etape 1 : Structurer le processus

Elle consiste à identifier chaque étape et la chronologie du processus. Généralement composé de 5 à 10 étapes, il n’est pas nécessaire de détailler le processus mais d’identifier le maillage en fonction des facteurs influençant les sorties d’un processus.

Quelques conseils :

  • Suivre le processus et représenter le tel qu’il est et non comme il devrait être.
  • Vérifier cette réalité en échangeant avec les équipes.
  • Réalisez la cartographie en équipe comprenant au moins une personne utilisant le processus.

Etape 2 : Identifier les sorties de processus (Output)

Pour chacune des étapes du process, on identifie les éléments permettant de mesurer la performance (bonne ou mauvaise) du processus. Les Output ne sont pas les livrables du processus mais les variables quantifiables du livrable.

Il est à noter que :

  • Chaque Output doit être suffisamment précis pour ne pas avoir d’incompréhension et ne pas avoir d’interaction avec un autre Output.
  • Les Output de la dernière étape de notre processus sont les Output du SIPOC.

Etape 3 : Filtrer les Output

Afin de limiter l’étude sur des variables ayant une influence sur les attentes clients, nous effectuons l’analyse suivante :

  • Les Outputs ayant une influence sur au moins un CTQ : le définir comme KPOV.
  • Les Outputs n’ayant aucune influence sur un CTQ : le supprimer de notre étude.
  • Les CTQ n’ayant pas d’Output associé : soit l’analyse n’est pas assez approfondie, il manque un Output, soit l’analyse n’est pas sur le bon processus.
  • Impossibilité d’être catégorique sur la relation output/CTQ : Le problème se situe dans la définition du CTQ. Il faut l’approfondir pour modifier l’intitulé ou le découper.

Etape 4 : Identifier les entrées des processus

Les Inputs sont les entrées de chaque étape du processus qui engendrent une variation dans les Output du même processus. Pour cela :

  • Pour chacun des KPOV, identifier à minima un Input.
  • Pour s’aider, utiliser les 5M

Il est à noter que :

  • Les Input doivent être suffisamment précis pour ne pas avoir d’incompréhension et ne pas avoir d’interaction avec un autre Input.
  • Il est préférable d’identifier à minima 1 Input contrôlable pour chacun des KPOV.
  • Les Input de la première étape sont les Input du SIPOC.

Exemple Process Map

Source

H. Urdhwareshe (2006) – Six Sigma : Converting real life problem in to a statistical problem

A. Subramaniam (2010) – CTQ Matrix : Identify possible Hidden Factories

S. Den Boer (2006) – Six Sigma IT Management : a pocket guide

Share This