[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le DFSS (Design For Six Sigma) repose sur les principes du 6 Sigma pour mettre en place un processus orienté client dès conception de produit.

Introduction

Le DFSS, Design For Six Sigma est le pendant du 6 Sigma pour la conception. Il se concentre sur le processus de conception de nouveaux produits/Service/process. Il permet d’augmenter la qualité et la prédictibilité de la satisfaction client en phases amonts des projets. Reconnu pour sa force structurante du processus de conception via le DMADV, il a l’avantage d’être une procédure mécaniste et généralisable à la plupart des secteurs d’activités.

« faire bien le bon produit »2

Historique

Ce fut Motorola qui développa en premier une Road-Map d’outils pour étendre le 6 Sigma à la conception de produit dans les années 1980-19903. L’approche proposée permis à General Electric d’introduire sur le marché un scanner 9 fois plus rapide et 10 fois plus fiables que les scanners de l’époque. Après ce succès, GE déploya le DFSS dans toute son organisation et d’autres entreprises prirent le pas4.

Enjeu du DFSS

Là où une démarche 6 Sigma se concentre sur la résolution des problèmes, le DFSS intervient en amont de la production. Cette démarche repose sur l’observation que 10 à 20% des coûts sont décaissés lors de la phase de conception, mais les décisions prises engagent à 70 à 80% des coûts d’un projet5. D’où l’objectif de fiabiliser ces décisions.

Les créateurs du DFSS ont mis en place une Road-Map d’outils destinée à structurer le processus de conception et d’améliorer la prise de décision. A ce titre, le DFSS permet de :

  • Quantifier la relation entre la satisfaction du client, les fonctions et critères du produit et les paramètres de production.
  • Traduire la satisfaction du client en paramètre au plus juste, permettant de concevoir au plus juste et d’éviter le Muda de Sur-Conception.
  • Réduire les possibilités d’erreur en se posant les bonnes questions.
  • Introduire et prioriser dans un processus structuré l’ensemble des données du projet : besoin client, contrainte de fabrication, besoin stratégique…
  • Réduire les temps de mise sur le marché.

Également, la démonstration a été faite que le DFSS permet de réduire drastiquement le nombre de changement et d’évolution du produit (figure ci-dessous). Le DFSS induit un changement de paradigme, où d’un développement effectué dans un mode de réactivité vis-à-vis du marché (où l’on subit les attentes des clients, la concurrence et découvre les problèmes de fabrication une fois le produit lancé) à un mode de productivité : « On ne teste plus la qualité, on la conçoit »6.

Source : S. Chowdhury (2002) – Design For Six Sigma : the revolutionary process for achieving extraordinary profits

La road map du DFSS

Au même titre que le DMAIC pour le 6 Sigma, la mise en œuvre du DFSS s’appuie sur une méthodologie de déploiement. Il en existe un grand nombre dont les plus connus sont :

  • DMADV : Define, Mesure, Analyse, Design, Verify
  • DMADOV : Define, Mesure, Analyse, Design, Optimize, Verify
  • DMADO : Define, Measure, Analyse, Design, Optimize
  • CDOV : Concept, Design, Optimize, Verify
  • ICOV : Identify, Characterize, Optimize, Verify
  • IDEAS : Identify, Design, Evaluate, Affirm, Scale up
  • OAOV : Object, Analyse, Optimize, Verify
  • DMEDI : Define, Measure, Explore, Design, Implement
  • IDOV : Identify, Design, Optimize, Validate
  • IIDOV (aussi appelé I2DOV) : Invention, Innovation, Develop, Optimize, Verify
  • IDDOV : Identify, Define, Develop, Optimize, Verify
  • DCCDI : Define, Customer, Concept, Design, Implement

 

Le DMADV est la road map la plus utilisée. Elle représente plus de 47% des usages7 et 8. Néanmoins, en fonction des contextes, certaines seront plus pertinentes :

  • DMADV : utilisé principalement pour une amélioration incrémentale que ce soit pour un produit, un service ou un process dans le souhait de réduire les coûts et d’améliorer la qualité9.
  • IDOV/IDDOV : plus adapté pour les améliorations liées à des produits ou à des nouvelles technologies et particulièrement à l’introduction d’un nouveau produit sur un nouveau marché10 et 11.
  • DCCDI : Pour créer un nouveau marché,  il est le plus approprié car il va pousser plus loin les investigations au niveau des besoins des clients12.
  • ICOV/CDOV : plus adapté pour des améliorations liées à des produits qu’à des services de part l’accent mis sur l’optimisation13.
  • DMADOV : très proche du DMADV, il est plus précis pour le développement de produit également dû à cette phase d’Optimisation14.

DMAIC et DMADV

Le DFSS intervient en amont du 6 Sigma, dès les phases de conception jusqu’à à la mise en production. Le 6 Sigma intervient lui en phase de production et pendant toute la durée de vie du produit ou du service.

Ainsi, là où les Input du 6 Sigma sont des données sur des problèmes liés à des produits ou process existant, les Input du DFSS sont des données sur des besoins clients liés à des produits/Service/Process non encore existant.

Source

1 – T. Vanzant-Stern (2012) – Lean Six Sigma : international standards and global guidelines

2 – R. Anderson, H. Eriksson, H. Torstensson (2006) – Similarities and differences between TQM, Six Sigma and Lean

3 – S. H. Park (2003) – Six Sigma for quality and productivity

4 – M. J. Harry, R. Schroeder (2000) – Six Sigma : the breakthough management strategy revolutionizing the world’s top corporations

5 – C. Midler, V. Giard (1996) – Management et gestion de projet : bilan et perspectives

6 – C. Staudter, S Lunau (2009) – Design For Six Sigma + Lean Toolset

7 – T. Pyzdek (2003) – The six sigma handbook

8 – R. Agarwal (2006) – Managing outsourcing

9 – D. M. Chatt, M. E. Hendricks, D. C. Wintersteen (2008) – Joint design for electronics cooling heat exchangers project example

10– C. M. Creveling, J. Slutscky, D. Antis (2003) – Design for six sigma in technology and product development

11 – G. Tennant (2002) – Design for six sigma: launching new products and services without failure

12 – L. Stauffer, T. Pawar (2007) – A comparison of systematic design and design for six sigma

13 – L. J. Lara (2012) – Implementation of Design for Six Sigma on mass-customization companies

14 – H. B. Bebb, J. E. McMunigal (2006) – Design for six sigma : a mandate for competitiveness

Share This