[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Les TLV sont des tables indiquant des valeurs limites d’effort au-delà desquelles, le travail présente des risques significatifs de TMS. Il existe des tables pour le port de charges et les opérations manuelles.

Introduction

L’ACGIH (American Conference of Governmental Industrial Hygienists) est une organisation américaine fondée en 1938 en charge d’élaborer des Guidelines sur les thèmes de la sécurité, de l’hygiène et de l’environnement.

Ces guidelines permettent, à partir de certains critères d’évaluations, de définir des limites (poids…) au-delà desquels, il y a des risques significatifs de blessure.

Les TLV pour les activités manuelles

Le premier outil permet d’évaluer les activités manuelles. Est entendu comme activité manuelle lorsque :

  • Le travail manuel évalué s’effectue pendant 4 heures ou plus par journée.
  • Une tâche unique est répétée X fois sur la durée de travail.
  • On évalue les mouvements des mains et des poignées uniquement.

On notera que l’usage de cet outil nécessite une certaine expertise de jugement. Il n’est pas considéré les problématiques liées à la posture, les vibrations… Et qu’il faut donc savoir les pondérer tacitement lors de l’évaluation.

Etape 1 – Observer l’activité

La première étape de la méthode consiste à observer le mouvement effectué par l’opérateur. Pour cela, le mieux est de faire une vidéo de l’activité. L’usage de la vidéo permettra d’évaluer une même situation à plusieurs, point clé pour la qualité de cette évaluation.

On notera que l’évaluation de la main gauche et de la main droite s’effectue séparément.

Etape 2 – Evaluer la force maximale

La force maximale est exprimée comme étant 90% des efforts exercés par le travailleur tout au long de sa journée de travail avec ses doigts. Par doigt, il est entendu les efforts appliqués par le poignet, la main et l’avant bras.

Il est ici opposé le terme de maximale à la force moyenne. Un effort moyen au dessus de 15% de la force maximale ne pourra être tenu de manière prolongée. Et, considérer un effort moyen masque les pics d’efforts.

L’évaluation s’effectue selon une échelle de 1 à 10.

Etape 3 – Evaluer l’activité

En Anglais, on utilise le terme « Hand Activity Level » qui fait référence à des mouvements et efforts répétés et continus des mains pendant le travail.

Son évaluation s’effectue en tenant compte de la fréquence à laquelle les mains effectuent le mouvement et du cycle de travail (le rapport entre le temps d’action et le temps de pause).

L’évaluation s’effectue selon 2 méthodes :

  • Sur une échelle de 0 à 10, 0 étant un travail ne nécessitant aucun mouvement et sans effort, 10 étant un travail continu, rapide et nécessitant de la force.
  • Via un calcul mettant en jeu la fréquence du mouvement et le temps de pause (voir table à télécharger).

Etape 4 – Interpréter le score

Une fois l’évaluation faites des deux facteurs précédents, on les reporte sur le graphique suivant.

En fonction de la position de notre situation, des actions sont à prendre au regard du tableau suivant :

Les TLV pour le port de charges

Le second outil consiste à évaluer le poids maximal à porter au regard de la situation de travail. Cette méthode simple ne s’applique pas dans les cas suivants ou du moins les valeurs limites devront être revue à la baisse :

  • Posture contraignante : agenouillé, assis…
  • Soulèvement d’une charge à une main
  • Milieu contraignant : froid, humidité…
  • Mauvaise prise sur l’objet à soulever
  • Appuie sur le sol instable

Etape 1 – Identifier la fréquence

Première étape, on va mesurer la fréquence à laquelle on effectue le mouvement de port d’une charge. On va l’identifier en fonction du temps par jour alloué à la tâche et de la fréquence du mouvement sur ce laps de temps.

Etape 2 – Identifier la valeur maximale

En fonction du résultat précédent, on va choisir la table la mieux appropriée à notre situation. Ces tables nous permettent de recouper :

  • La position verticale au début du mouvement
  • La position horizontale

En fonction de ces 2 paramètres, on va identifier le poids maximal que doit faire l’élément à soulever. Poids au delà duquel, la situation de travail présente un risque significatif de TMS et de blessures.

Share This