[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Avec cette nouvelle déclinaison de la MTM, l’objectif est d’en faire le système MTM le plus rapide.

Introduction

Le sytème UAS, Système Universel d’Analyse, est introduit par l’association allemande MTM en 1980. Le système est une variante du système Mercedes appelé C-Werte. Avec cette nouvelle déclinaison de la MTM, l’objectif est d’en faire le système MTM le plus rapide. Moins « précis » que la MTM-1, ce nouveau système vise les opérations où les temps de cycle sont de plusieurs minutes (+/- 15 minutes) et/ou les opérations de production de masse qui ont le plus généralement les caractéristiques suivantes1 :

  • Des opérateurs ayant une bonne maîtrise des opérations
  • Les opérations sont standardisées et maîtrisées
  • Un bon niveau d’organisation général
  • Un flux de production clair
  • Un cycle répétitif

Principe 

La MTM-UAS repose sur 7 catégories de mouvements, appelées les opérations basiques de niveau 3 construites à partir de la MTM1. Ce sont les mouvements universels applicables à toutes industries et toutes opérations :

  1. Prendre et Placer : La distance et la forme de l’objet sont prises en compte. On retiendra que cette table est construite à partir des mouvements Atteindre, Saisir, Mouvoir et Positionner. A noter que si des mouvements du corps ou une autre action (faire un contrôle visuel…) sont intercalés dans ce mouvement, ils devront être analysés à part.
  2. Placer : Après une action de prendre et déposer l’objet, le plus souvent on va devoir le positionner de manière plus ou moins précise.
  3. Manipulation des outils : utiliser une pince, un tournevis…
  4. Actionner : Appuyer sur un bouton, un levier…
  5. Mouvements répétitifs : Tous mouvements, le plus généralement de faible effort, ce sont des mouvements effectués continuellement pendant la tâche.
  6. Mouvements du corps : Mouvement permettant de se déplacer.
  7. Contrôle visuel : Action de la tête et des yeux pour contrôler un élément.

On retrouve aussi un niveau supérieur de détail, niveau 4, pour les mouvements appelés « opération standard ». On s’intéresse alors plus à la fonction de l’opération (coller, déballer, visser, nettoyer…) plutôt qu’au mouvement général et ont la construit à partir du niveau 3. Par exemple, l’action de déballer et déballer (ouvrir un carton avec un objet tranchant), est construit avec les tables Manipulation des outils, Placer (sur un contenant), Mouvement répétitif, prendre et évacuer le contenant.

On pourra aller encore plus loin, niveau 5, 6… pour aller dans plus le détail sur chacun des mouvements.

Les règles de fonctionnement

Comme pour les autres versions de la MTM, quelques règles s’appliquent pour une bonne utilisation de la méthode.

Pour la table Prendre et Placer

Il existe différentes règles pour bien codifier le mouvement. Si l’objet est trop volumineux, 1 longueur à plus de 80cm ou 2 longueurs de plus 30cm, il sera classé dans la catégorie de poids immédiatement supérieure.

Si cette contrainte de volume est, en plus, adjointe avec une difficulté pour le saisir, on lui allouera la classe de difficulté pour les objets ayant le poids le plus lourd (8 à 22kg).

Il est par ailleurs défini 3 niveaux de difficulté pour la saisie, défini selon le tableau suivant :

Facile

Difficile

Avec force

Objet isolé

Objet mélangé parmi d’autres

Objets mélangés et empilés

Cette catégorie correspond aux mouvements suivant de la MTM1 :

G1A : Prise d’un objet par simple fermeture de doigts

G1B : Prise d’un objet très petit (section < 3mm2).

G5 : Saisir de contact, contrôle partiel d’un objet.

Cette catégorie correspond aux mouvements suivant de la MTM1 :

G1C : Saisie d’un objet qui ne peut se faire simultanément par le dessous et sur le côté.

G4 : Saisir un objet qui est mêlé à d’autres de telle sorte qu’il y ait une recherche et sélection.

Pour la table Prendre et Placer, et la table Placer

A ces deux tables sont allouées un critère de précision du niveau de placement nécessaire pour réaliser la tâche. Ces critères sont Approximatif, Simple ou avec Précision et sont définis dans le tableau suivant :

Avec ajustement

Sans ajustement

Approximatif

Jeu de plus de 12mm

Tolérance de plus de 6mm

Simple

Jeu de moins de 12mm sans pression ni aide

Tolérance comprise entre 1,5 et 6mm

Avec précision

Jeu de moins de 12mm avec pression ou aide

Tolérance de moins de 1.5mm

Simultanéité des mouvements

Au même titre que pour les autres MTM, on considére que l’on ne peut pas faire tous les types de mouvements en même temps avec la main gauche et la main droite. Pour régir cela, la MTM-UAS propose une table de simultanéité ci-dessous :

Main droite

Avec contrôle ou avec effort

Sans contrôle et avec effort
Main gauche Avec contrôle ou avec effort Pas de simultanéité

Simultanéité possible :

Noter les deux mouvements indépendamment et prendre celui avec le temps le plus important

Sans contrôle et avec effort

Simultanéité possible :

Noter les deux mouvements indépendamment et prendre celui avec le temps le plus important

Amplitude du mouvement

A l’ensemble des tables est ajouté un critère d’amplitude du mouvement (distance de déplacement…). On retrouve 3 classes d’amplitude que nous décrivons ci-dessous :

  1. Mouvement de 20 cm maximum
  2. Mouvement de plus de 20 cm mais de moins de 50 cm (inclus)
  3. Mouvement de plus de 50cm mais inférieur à 80cm

Source

MTM-UAS – 1995 – Instructor manual

M. Cakmakci, M. Kemal Karasu (2007) – Set-up time reduction process and integrated predetermined time system MTM-UAS

R. Beno, P. Markova, L. Smida, P. Sakal (2012) – Applying the MTN

Share This