[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le Simogramme est la représentation graphique des événements simultanés ou successifs dans l’accomplissement d’un travail.

Introduction

Le Simogramme (appelé “Standardized Work Combination Table – SWCT“) est la représentation graphique des événements simultanés ou successifs dans l’accomplissement d’un travail.

Il s’agit d’une étude graphique de l’activité lors de travaux répétitifs, et permet de grouper des opérations, de multiplier ou de réorganiser des postes pour une meilleure utilisation des temps. L’objectif du Simogramme est de :

  • Chercher à minimiser les temps de fabrication soit par combinaison, élimination ou amélioration de certaines opérations.
  • Synchroniser les séquences d’opérations entre plusieurs opérateurs.
  • Etudier l’affectation de plusieurs machines à un même opérateur.
  • Différencier le travail de chaque membre.

Méthode

Un Simogramme n’est rien d’autre qu’un diagramme de Gantt. Il est simplement adapté pour des cycles courts (on ne parle pas de date, mais de temps en seconde). Quelques conseils sont à respecter :

  1. Utiliser des couleurs différentes pour les temps manuels et les temps automatiques.
  2. Préciser sur quelle pièce on travaille (n, n-1…) ainsi que l’opérateur.
  3. Utiliser l’une des méthodes de prédétermination des temps pour définir les temps de cycle de chacune des tâches.
  4. Représenter au moins 2 cycles total sur le Simogramme.

1. Décomposer le travail en tâches

On va décomposer le travail en petites tâches. Celles-ci doivent être définies clairement et ne pas laisser de doute sur ce qu’elles représentent.

2. Relever le temps d’exécution de chaque tâches

Pour chacune des tâches, on défini un temps moyen. On note que les temps que nous utilisons pour ce type d’étude sont exprimés en dmh, dix millième d’heure. La conversion est la suivante :

  • 1 seconde = 2,77 dmh (100/36)
  • 1 minute =  166,67 dmh (1000/6)

3. Etablir le Simogramme

Ensuite, on établi le Simogramme des tâches. Il permet de visualiser la séquence des opérations. Les temps que nous allons identifier sur le Simogramme sont :

  • Temps Manuel Tm : Temps correspondant à un travail humain physique ou mental dépendant uniquement de l’action de l’opérateur.
  • Temps Technologique Tt : Temps de travail dont la durée dépend uniquement des conditions technologiques d‘exécution, la machine travaille sans intervention de l’opérateur.
  • Temps Technico-Manuel Ttm : Temps correspondant à des actions combinées de l’opérateur et de la machine.
  • Temps d’Equilibrage Te : Temps complémentaire destiné à réaliser la synchronisation de plusieurs cycles. C’est un temps ajouté artificiellement lorsqu’il n’est par exemple pas possible d’effectuer un contrôle en temps masqué.
  • Les Temps Manuels ou Techno-manuels fréquentiels (Tmf ou Ttmf) : Tâches qui ne sont pas réalisées à chaque cycle, mais à une certaine fréquence. Par exemple, on contrôle une pièce sur 5.

4. Déterminer la durée du cycle

Le cycle représente l’enchaînement des opérations qui sera répété à bon escient en fonction du besoin. Ainsi en 1 cycle, on peut produire plusieurs pièces.

5. Déduire les différents indicateurs

  • Temps Masqué Tz : Temps d’un travail accompli par l’opérateur pendant l’exécution d’un autre travail dont le temps est déjà pris en compte.
  • Temps Résiduel Tr : Il s’agit des temps où l’opérateur n’a pas d’occupation. Il correspond à la différence entre le Temps de cycle et la somme des Temps manuels et Temps Technico manuel.

Taux d’occupation opérateur

Taux d’occupation machine

  • Charge : c’est la somme des Temps manuels et des Temps Technico-manuel.
  • Cadence : Temps d’ouverture / Temps de cycle
  • Disponibilité : Temps de Takt – la charge

On note que pour les calculs, on ne prend pas en compte les temps dit fréquentiels (Tmf ou Ttmf), car ils peuvent être confiés à d’autres opérateurs ayant moins de charge.

6. Optimiser la séquence

On va travailler sur la séquence de travail pour l’optimiser et obtenir le maximum de cadence. On en déduira la capacité d’un poste de travail qui va nous donner le nombre de pièces par jour. Elle va dépendre du nombre de personnes sur le poste, des pauses, du temps d’ouvertures et bien entendu, la cadence que nous venons de calculer.

Exemple

Prenons l’exemple d’un crêpier disposant de 2 plaques chauffantes. L’analyse d’une séquence nous donne les étapes suivantes :

  1. Mettre de l’huile sur l’appareil : 8 dmh
  2. Verser et étaler la pâte : 12 dmh
  3. Cuire le premier côté : 60 dmh
  4. Retourner la crêpe : 12 dmh
  5. Cuire le second côté : 36 dmh
  6. Retirer la crêpe : 8 dmh
  7. Mettre du nutella : 20 dmh
  8. Plier la crêpe : 8 dmh

Avec ces données, on peut dessiner le Simogramme. Nous obtenons ceci :

Dans un premier temps, on voit que la durée de cycle brute pour faire une crêpe est de 164 dmh. En tenant en compte de la synchronisation, on observe que le cycle pour faire deux crêpes est de 164 dmh. Autrement dit, en synchronisant les tâches, on réduit par 2 les temps pour réaliser des crêpes. On calcule ensuite les différents temps pour un cycle :

  • Temps de cycle : 164
  • Temps Manuel Tm : 2 * (6, 7, 8) = 72
  • Temps Technologique Tt : 2 * (3, 5) = 192
  • Temps Technico-Manuel Ttm : 2 * (1, 2, 4) = 64
  • Temps d’Equilibrage Te : 0
  • Les Temps Manuels ou Techno-manuels fréquentiels (Tmf ou Ttmf) : 0

 

Mesurons les différents indicateurs :

  • Temps Masqué Tz : 1 fois les étapes 6, 7, et 8 = 36
  • Temps Résiduel Tr : 192 – 36 = 156 Il s’agit des temps où l’opérateur n’a pas d’occupation. Il correspond à la différence entre les temps technologiques et les temps masqués.
  • Taux d’occupation de l’opérateur :  * 100 = 82,9%
  • Taux d’occupation par machine :   * 100 = 78%
  • Charge : 72 + 64 = 136
  • Cadence : Pour 8 heures de travail soit 80 000 dmh, nous obtenons un nombre de crêpes potentiel de= 487,8 cycles soit 975,6 crêpes, total sur lequel nous en enlevons 1 puisque pour le premier cycle, on ne pourra pas faire la crêpe n – 1. Donc nous avons 975,6 crêpes au total.
  • Disponibilité : si nous avons un besoin de 1 crêpe toute les 2 mn en ce dimanche de fête foraine, nous avons une disponibilité de : 333,3 – 136 = 197,33
Share This