Taguchi – Taguchi’s Quality Engineering Handbook

L’avis Wikilean

Agrémenté d’un très grand nombre d’exemples, cet ouvrage de plus de 1000 pages est une bible de la conception. Très complet, il est quand même à réserver à des personnes d’expériences.

Catégorie :

Description

Résumé

Les 2 premières parties sont dédiées à la philosophie de Taguchi et le contexte dans lequel il se situe. Il développera ainsi comment la qualité est prise en compte dans le développement de produit et l’évolution des pensées au Japon et aux Etats-Unis.

Ensuite l’ensemble des autres parties, 10 au total, sont consacrées chacune au développement d’un des outils de la conception robuste : ratio signal / bruit, plan d’expériences, la fonction perte… Ensuite nous retrouvons 136 études de cas où Taguchi explique et détaille la mise en œuvre de ces outils et de sa philosophie sur des cas concrets.

Enfin, une dernière partie est dédiée à la comparaison entre sa méthode et d’autres méthodes qualité (Deming, Shewhart, TRIZ…).

L’auteur

Gen’ichi TAGUCHI (1924, 2012) est un ingénieur Japonais. Initialement, il fera des études dans le textile à Kiryu, mais avec la seconde guerre mondiale, il fut appelé à l’imperial Japanese Navy au service Astronomie. Après la guerre, il rejoignit le ministère de la santé, où il fut sous l’influence d’un statisticien de renom au Japon, Matosaburo Masuyama, qui l’intéressa aux plans d’expériences. A cette époque, il travailla également pour l’institue des statistiques et participa aux expérimentations sur la pénicilline pour la société Morinaga Pharmaceuticals.

En 1949, il entra au laboratoire de Communications électriques de la compagnie Japonaise des téléphones et télégraphes où il fut Mentoré par Deming et la Juse. Jusqu’en 1961, il y travaillera à l’optimisation de la productivité et de la qualité. C’est pendant ces années qu’il développa une méthodologie de conception, en vue d’utiliser la statistique comme outil pour améliorer la qualité des produits manufacturés.

Il devint ensuite un professeur d’ingénierie pour une université à Tokyo où il finalisera ses recherches et pu les diffuser chez Ford, Xerox ou encore les laboratoires Bell.

En 1982, il entra comme consultant à la Japanese Standards Institute tout en étant directeur de l’American Supplier Institute. Il diffusera alors plus largement ses principes et méthodes dans de nombreuses industries et pu écrire de nombreux ouvrages.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Taguchi – Taguchi’s Quality Engineering Handbook”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *